top of page

Études Supérieures


Je suis un candidat au doctorat financé par le CRSNG. Je suis un expert dans mon domaine de recherche, un mentor pour les étudiants de premier cycle et un instructeur de cours. Pourtant, je vis dans le sous-sol d'un ami de la famille parce que je n'ai pas les moyens de payer le coût de la vie à Waterloo. Comment se fait-il que je reçoive ce prix "prestigieux" alors que je n'ai pas les moyens de me loger à l'âge de 28 ans ? On attend de moi que je me conduise selon les normes les plus élevées... mais je suis payé en dessous du seuil de pauvreté ? Les attentes d'un étudiant en doctorat sont beaucoup trop élevées pour le niveau de rémunération que nous recevons. Sans compter que nous n'avons pas le droit d'avoir un autre emploi pendant que nous recevons des fonds du CRSNG. Sinon, je trouverais un emploi à temps partiel pour rembourser les 10 années et plus de dette postsecondaire que j'ai accumulées (~120 000 $ en frais de scolarité seulement). J'aime apprendre, j'aime enseigner, mais le manque de financement est un facteur très dissuasif pour les personnes qui veulent rester dans l'enseignement supérieur. L'expression " ce n'est pas de mon ressort " n'a jamais été aussi réelle, mais malheureusement, nous n'avons pas d'autre choix que de la subir.


Si le financement des études supérieures était de 35 000 dollars canadiens par an pour tous les étudiants, ou de 60 000 dollars canadiens par an pour tous les postdocs, comment cela changerait-il votre vie ? J'étudie actuellement les possibilités de post-doc. Avec 60 000 $ par an en tant que postdoctorant, il serait beaucoup plus réaliste d'emménager avec mon conjoint - je suis actuellement le facteur limitant dans notre décision de prendre un appartement ensemble, car je ne gagne pas assez d'argent pour payer ma part de loyer/hypothèque. Avec 60 000 $ par an, il serait également beaucoup plus réaliste de fonder une famille. Il y a déjà un manque de soutien pour les femmes dans les sciences, et maintenant il est encore plus difficile pour nous d'avoir des enfants parce que nous ne pouvons pas nous le permettre. Comment des individus intelligents sont-ils censés continuer à promouvoir la création de petits humains plus intelligents si ces personnes ne peuvent même pas se permettre d'avoir des enfants ?


Commentaires supplémentaires : Si ce n'était pas le fait que j'aime apprendre, rechercher, enseigner, encadrer, etc., j'aurais abandonné mon doctorat il y a longtemps. Je me plains tout le temps du fait que je gagne des PENNIES... J'ai des amis en France et en Australie qui paient 1/16e du montant des frais de scolarité et gagnent un salaire VIVANT pour terminer leur doctorat. Ils sont payés comme des experts - parce qu'ils sont experts dans leur domaine. C'est absolument insultant que nous ne soyons pas payés pour notre expertise.


MERCI MARC JOHNSON D'AVOIR LANCÉ CE MOUVEMENT ! #SOS

Comments


Support Our Science(12).png
bottom of page