top of page

Titulaire d'un doctorat


Il y a 10 ans, j'étais en doctorat et je gagnais la même allocation que les étudiants d'aujourd'hui. Même à l'époque, il était difficile de vivre avec une bourse ESD du CRSNG. Je vivais dans un logement précaire et j'allais partout à vélo, même par -30 degrés en hiver. Certains mois, je devais choisir entre le loyer et l'épicerie. J'ai été invitée à une célébration pour un prix que j'avais gagné et ma conseillère était embarrassée par ma garde-robe. Elle m'a prêté un cardigan pour que je ne sois pas un déshonneur. On m'a dit que j'avais de la valeur et on m'a félicité pour mes résultats scolaires, mais on attendait de moi que je vive dans une pauvreté honteuse et que je sois reconnaissant pour une allocation insuffisante. Je ne peux pas imaginer comment les étudiants se débrouillent aujourd'hui avec ce salaire de misère.


Si le financement postdoctoral était de 60 000 dollars canadiens par an pour tous les postdoctorants, comment cela changerait-il votre vie ? Beaucoup ont attendu d'avoir obtenu leur doctorat pour fonder une famille, mais il n'est pas possible d'avoir des enfants avec une allocation postdoctorale. Cela pousse beaucoup de gens, en particulier les femmes, à quitter le monde universitaire. Avec un salaire de base de 60 000 dollars, beaucoup plus de personnes seraient en mesure de payer la garde des enfants et un logement adéquat pour continuer à poursuivre leur passion pour la recherche sans sacrifier leurs projets familiaux.

Comments


Support Our Science(12).png
bottom of page